les noms de la femme z

LES noms DU MA III KT DE LA femme DU PÈRE ET DE LA MÈRE EN grkc.
In The Ashgate Research Companion to Heritage and Identity, eds.
Par Frédéric Giraut, Université de Genève.
En 2013, 50 nouveaux patronymes féminins ont été proposés et peu à peu officiellement inaugurés dans lespace public.Avec cette dernière initiative couverte par la presse régionale, on rejoint laction des partis et lusage de pratiques démonstratives dans lespace public visant à souligner les déséquilibres inscrits dans le paysage"dien et à en faire une question politique."Les femmes se dévalorisent, elles n'accèdent pas aux meilleurs postes.Il sagit notamment de la revendication de voir inscrits les prénoms féminins dans les toponymes liés à des personnalités féminines.LEtat de Genève est responsable de la validation des propositions municipales en matière de toponymie.Ici, comme pour la question de la représentation politique dans les assemblées élues, cest liniquité en matière de présence féminine dans lespace public et lespace politique qui est visée.
Celui-ci pourrait ainsi devenir le jardin Danielle Mitterrand à la faveur des nouvelles élections.
Ainsi un important champ contemporain de la toponymie politique, à savoir la promotion des noms de femmes dans lodonymie, doit être étudié en combinaison avec des éléments de contexte géopolitique qui permettent dexpliquer les différentes formes que prennent les politiques et les revendications.
Un état quantitatif des déséquilibres est dressé par des associations, des Ong ou des partis, et ces données sont relayées par la presse.
Sur le même mode, dans le cadre de la récente campagne municipale française (mars 2014 le parti Europe Ecologie Les Verts a fait de cette thématique lun de ses chevaux de bataille en lincluant dans ses programmes électoraux et en menant des actions lors.Et des noms de femmes écrits grâce à des carrés en crochet devaient être accrochés pont de l'Archevêché (devenu pont Nina Simone).Dans Nice Matin, le vendredi, journée de la femme, le journal consacre un article à la question de la présence de femmes parmi les noms de rues à Antibes, avec en prime un dessin de presse sur le sujet (Deligne 2013).On a montré par exemple que le vocabulaire indo-européen, avec ses termes bien définis pour la famille du côté du mari, ses mots souvent incerlains et divergents en ce qui concerne la famille de la femme, traduit un état social patriarcal, où la femme entrait.Crédit photo : femme mature cherche homme la serena Metrofeminin, Silvia Radelli.In La toponymie urbaine.Capture de la couverture du magazine gratuit Grenews n210 de décembre 2012.Ainsi Paris, mène une politique volontariste de positionnement symbolique sur cette question avec un répertoire des odonymes considéré comme un texte qui affiche des références nationales et internationales choisies et revendiquées.Près de 100 noms de femme apposés dans les rues de Paris depuis 2001.On peut citer plus récemment en 2011, le cas de la création de trois nouvelles voies à Grenoble dans le cadre de lécoquartier de requalification de lancienne Caserne de Bonne.Les performances politiques et artistiques comme moyen de dénonciation des implicites du paysage odonymique. Pour marquer les 45 ans de la création du MLF (le Lassociation Osez le féminisme a réalisé hier soir une opération de changement (temporaire) des noms de rue sur la très touristique Ile de la Cité au cœur de Paris : des patronymes de femmes exceptionnelles.Une question qui devrait être à lavenir, plus souvent, "qui est unetelle?Son Service pour la promotion de légalité a publié une brochure en 2005 sur le sujet.




[L_RANDNUM-10-999]