Le Barbier de Séville ou la précaution inutile est une pièce de théâtre de l'écrivain Pierre Augustin Caron ou encore de Beaumarchais.
Pierre_marine, 54 ans, puerto Real, Andalucía 2 photos, page suivante homme célibataire Sevilla.
C'est à ces questions que nous tenterons de répondre.Copie D'UNE troisieme eleve En 1770, la jeune reine Marie-Antoinette von Habsburg-Lothringen, épouse de Louis XVI, s'installe à Versailles.Sa femme expire moins d'un an après ce mariage, le 29 septembre 1757, de la fièvre.Bartholo reste stupéfait de cette réplique.Mais l'auteur s'est montré prévoyant, et pour «ménager» son lecteur, a judicieusement inséré, ici et là, des scènes destinées à détendre l'atmosphère.Elle n'est pas «sans fatigue mais savamment orchestrée pour le faire croire.
Mais ce sont ces rebondissements aussi qui font que la pièce se complique, s'embrouille pour devenir un imbroglio total, comme les sentiments de Rosine par exemple.
De la personne au personnage, le pas peut être franchi, workopolis réunions à bergame et cela s'appelle la conscience.
Les quiproquos sont présents dans l'acte IV scène 11, avec l'apparition de Don Bazile alors que Lindor le fait porter pâle auprès de Bartholo.C'est à la fois drôle et surprenant.Dans le Figaro, l'auteur utilise le mot «embrouillaminis» - une intrigue farcie de quiproquos, de péripéties pleines de suspense, de rebondissements : un sac de nœuds, où tout le monde tire sur des ficelles - le mélange des genres et des registres (comique gras, pathétique.Beaumarchais nous offre avec cette pièce une comédie digne de la commedia dell'arte tout en critiquant la société des ses contemporains.A travers le comportement de Basile, Beaumarchais montre du doigt l'hypocrisie et la vénalité d'une partie du clergé.





Qui, en effet, pourrait rire et s'amuser d'un bon mot ou d'une situation cocasse si de graves préoccupations hantaient son esprit?

[L_RANDNUM-10-999]