Avec la «seconde dame» du Zaïre, Mobutu na eu que des filles : Yalitho, Tende et Sengboni.
«Elles étaient attirées par des hommes qui avait commis des crimes les femmes des joueurs du brésil importants, affreux, des viols denfants et ce genre de chose».
Mais ça na pas toujours été le cas.Il la prend en mariage alors quelle navait que 14 ans en 1955 et leur premier fils naîtra la même année.La cérémonie religieuse fut concélébrée par larchevêque de Kinshasa, le cardinal Malula avec messeigneurs Moke et Tshibangu en leur qualité dévêques auxiliaires de la capitale.Cétait comme sil était le maire de San Quentin.Il sest remarié et vit à présent dans un autre état.
Article de Peter Fimrite et Michael Taylor, dans.
Le partage de lamour était parfaitement réglé entre elles et lentente était sans nuage.
Mais elle ajoute quelle a rencontré dautres épouses de détenus, et que plusieurs avaient clairement «pété les plombs».
Conseillé selon ses propres dires par les responsables des églises catholique (Malula protestante (Bokeleale) et kimbanguiste (Diangienda) davoir une femme à ses côtés pour laider dans ses lourdes responsabilités, il lépousa le 1er mai 1980 à la veille de larrivée au Zaïre du pape Jean-Paul.
Vous êtes vraiment motivé(e)?
Elle et son époux étaient autorisés à avoir des «visites conjugales» puisquil nétait plus dans le couloir de la mort.Dans les années 1970, une femme travaillant dans un centre de soin contre les addictions à San Rafael a visité la prison de San Quentin.Je ne cherchais pas un mari».Ca nest jamais banal».Bobi Ladawa est la seconde et dernière épouse officielle du président.Leur mariage a provoqué la publication de nombreux articles dans les journaux et des apparitions dans les talk-shows des chaînes télévisées nationales, soulevant léternelle question : pourquoi quelquun voudrait-il épouser un assassin en prison?Elle explique quils se sont éloigné lun la recherche de l'homme de valparaiso de lautre après sa libération et quils ont fini par divorcer.Et Mobutu ne manquait pas de lui donner une accolade.Elle a été littéralement hypnotisée par un assassin condamné qui lui a parlé dun programme initié en prison qui essayait dempêcher les jeunes davoir des problèmes.Les paparazzis et autres chasseurs de récits people se seraient mobilisés pour dépecer à coup de reportages photos cette vie privée présidentielle au parfum de scandale.Dabord en 1955 avec.



Aucune de ces unions ne sera jamais consommée, à moins que le détenu ne sorte du couloir de la mort.
Lintérêt de lEurope, selon Messick, est probablement enraciné dans son opposition à la peine de mort et à sa sympathie pour ceux qui sont condamnés à ce châtiment.

[L_RANDNUM-10-999]