Étude acoustique 24Commençons ici par rappeler que les deux «trous de jeu» inférieurs ne sont en réalité jamais utilisés par les flûtistes, comme je lai déjà mentionné.
Enfin, il semble exister un fond culturel et rituel très structuré lié à la fécondité et à la sexualité, commun à un vaste ensemble de régions englobant le Sud Pérou, une bonne partie de la Bolivie, et probablement certaines zones du Nord-Ouest argentin (où.14 Les doigtés permettant lémission de léchelle de trois notes bâtie sur la triade majeure.That transfer back to local control, the final objective of the Rotary project, is what the group means when it speaks of sustainability and is an important component of any vocational training team project.93De plus, le bon flûtiste, celui qui maîtrise bien son instrument, est qualifié de kallpayoq, cest-à-dire dhomme adulte (apte donc à procréer «fort» et «puissant».39Selon Stobart, laire de diffusion de ce mode particulier de construction sétend aussi au Sud du Pérou (Cuzco, une partie dArequipa ainsi que dans une petite enclave située près du Lac Titicaca (.
Ceux-ci, dabord très réticents, finirent par accepter de me confier brièvement leurs instruments.
Le but de ces danses la fécondité de la terre, du troupeau et des humains les relie au système de rites de reproduction naturelle et sociale, selon la terminologie adoptée par Malengreau (1995,. .
Une autre fois, ce même informateur mavait précisé que ces forces néfastes étaient liées aux awkis (ancêtres) morts qui sont sous la terre (Severino Pineda Aragón, entretien, 1986).
Cette couleur sombre est due à la patine, et à la graisse de lama (untu) dont on les enduit régulièrement.
Ainsi dis-je à mon cœur Imatataj ruasunchis Nous allons le faire Wawitay jacu ripusunchis.Lexistence chez les Indiens Kamayura de la forêt du Haut Xingú dune flûte utilisant en partie les mêmes principes de fabrication semble également conforter lhypothèse dune origine indigène de ce mode de construction (Izikowitz 1934,. .10 Les deux principales échelles sonores du corpus des flûtes pinkuyllu du hameau de Qellapampa.Les deux moitiés ont été évidées, puis rajoutées de façon à ce que lair ne puisse sen échapper.40 Lauteur tient tout particulièrement à remercier les personnes suivantes : les comuneros de Qellap (.) 99Si cette hypothèse est amplement vérifiée dans le cas du pinkuyllu de Canas, elle demande à être confirmée ailleurs.Akichus viday suwakullayki Pour faire quoi, ma vie, vais-je tenlever Kaballuchaypa angaschallampi Et sur la croupe de mon cheval temmener?34 Pare rencontre princesse de clèves duc de nemours des Candía précise : « Le mot quichua rumithankay se traduit littéralement par « ceux qui pous (.) 72Citons encore pour terminer la danse cajarueda (Pare des Candía 1980,. .

Nous allons voir quil en va pratiquement de même pour les comuneros de l ayllu Warkhachapi, à quelques différences près.


[L_RANDNUM-10-999]